Parceque l'antenne est devant l'école !

1/ Parce que les champs électromagnétiques aux fréquences des des antennes-relais (micro-ondes) sont dangereux pour les humains, d'autant plus si ces humains sont jeunes, d'autant plus si ils sont proches de l'antenne. Les études sur le sujet sont indiscutables: voir les conclusions du Rapport BioInitiative, validées à plusieurs reprises par la Commission Européenne. Lire la Résolution 1815 du Conseil de l'Europe qui recommande pour la France un abaissement de 100 fois de la puissance admissible actuellement en France. Ce n'est pas rien !

La plus haute instance sanitaire de la planète, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pourtant truffée de représentants des lobbies pharmaco-industriels, vient enfin de classer la téléphonie mobile ( les micro-ondes) dans la classe de toxicité 2B, "cancérogène possible", à côté du plomb ou des vapeurs d'essence.


2/ Parce que nos enfants sont à quelques mètres de ces 3 émetteurs-récepteurs micro-ondes. Pour donner une idée de la distance correcte: en Finlande, le pays le plus high-tech d'Europe, le pays le plus équipé en téléphonie mobile d'Europe (et premier exportateur mondial de téléphones mobiles en 2011 ), il est INTERDIT de mettre une antenne à moins de 500 METRES d'une école ( la dangerosité augmente ou décroit en fonction de la distance).

Ici, a Nice Ventabrun, la salle de classe la plus proche de l'antenne, une salle de maternelle, est à 15 mètres de l'antenne. La cour de récréation est à 8 mètres de l'antenne.


Enfants de maternelle jouant dans la cour de l'école, dans les lobes d'irradiation latéraux de l'antenne.

A Ventabrun, nos enfants, nos personnels et nos enseignants sont en danger !

3/Parceque nos enfants y sont exposés plus d'un millier d'heures par an, et pendant 7 ans pour les enfants du quartier qui feront toute leur scolarité dans ces deux écoles. Encore plus pour ceux qui vont à la garderie du soir ou du matin, à l'étude. Encore plus pour les enseignants et personnels.


4/Parce que la pollution électromagnétique aux ondes de la téléphonie ( antennes-relais et téléphones) est un facteur de risque supplémentaire qui s'ajoute aux pollutions alimentaires, urbaines et domestiques qui nous entourent, et que les enfants développent des pathologies bien plus graves et difficiles à soigner que celles des adultes.

Nous devons limiter au maximum les facteurs environnementaux, dont personne ne nie qu'ils sont à la base de la croissance constante des maladies graves comme les cancers sur l'ensemble des pays industrialisé. Nous ne pourrions pas supporter l'idée qu'un de nos enfants serait atteint par un cancer ou par des conséquences à vie parce que nous n'avons rien fait. 


Puisque les autorités n'ont actuellement aucun pouvoir face aux industries de la téléphonie, nous devons prendre en charge nous-même cette lutte pour le déplacement de l'antenne. Nous devons nous battre contre les lois, encore totalement inadaptées en France, mais surtout contre l'opérateur et ses soutiens, qui ont eu le culot de nous dire en décembre 2011, en mairie, que "c'est psychologique" ou " c'est sans danger ".

C'est avec votre soutien actif, un peu de votre temps et quelques moyens financiers, mais surtout votre solidarité que nous y arriverons. Des collectifs sont parvenus à faire déplacer des antennes, partout en France et dans le monde. Nous pouvons le faire. 


Merci pour votre soutien.

---------------------------------------------------

Documents à télécharger:


Dossier distribué à tous les parents en 2011:

texte_antennes.pdf

Affiche-couverture de du dossier 2011

antennescouv.pdf


-------------------