Par une lettre signée Christian Estrosi, et sous prétexte que le CRIIREM n'est pas accrédité par le Comité Français d'Accreditation, la Mairie refuse des mesures indépendantes ! on devrait uniquement passer par les mesures payées par les opérateurs eux-mêmes ! La mairie a donc quelque chose à cacher sur les taux d'expositions des enfants dans les écoles.

Consulté, le CRIIREM explique qu'il utilise le protocole INERIS, bien plus contraignant et précis que celui des mesures faites par les opérateurs

ANFR/COFRAC : « Les mesures sont réalisées à n’importe quel moment de la journée avec une extrapolation qui donne seulement une valeur moyenne d’exposition ».


INERIS : « Les mesures sont réalisées aux heures de trafics les plus importants, entre 17h et 20h, avec prise  en compte des valeurs maximales ».


Il est à noter que les enfant  qui restent à l'étude le soir, non seulement cumulent plus d'exposition, mais en plus dans les mauvaises heures.


Le CRIIREM, consulté sur ce refus de Christian Estrosi, propose maintenant que nous demandions une expertise sur l'ensemble des champs electromagnétiques dans les deux écoles, par un expert Européen.


Voici la lettre que nous envoyons aujourd'hui.


---------------------------------------------------



Nice, le 11 juillet 2012

Monsieur le Maire,

Suite à votre réponse du 14 juin 2012, par lequel vous réclamez une accréditation dont le CRIIREM ne dispose pas, nous prenons acte de votre temporisation sur ce dossier, que nous ne manquerons pas de médiatiser en temps utile. 

Nous vous demandons par la présente d’autoriser la venue à nos frais dans les deux établissements du groupe scolaire de Ventabrun d’un expert Européen DG1A, Monsieur Pierre LE RUZ, président du CRIIREM, pour une expertise réalisée dans le but d'évaluer le niveau maximal d'exposition aux champs électromagnétiques émis par l'ensemble des équipements et des installations d'émissions in situ, qui donnera un avis par rapport à toutes les normes en vigueur, mais aussi un avis selon les connaissances actuelles: recommandations du Parlement Européen, classification de l’organisation Mondiale de la Santé de la Téléphonie Mobile dans la catégorie de dangerosité 2B (catégorie dans laquelle se trouve également l’amiante, le plomb et autres toxiques mortels...)

Vous êtes responsable de la salubrité des locaux scolaires de la ville, et le récent classement de l’OMS vous met également en responsabilité face aux pollutions électromagnétiques, d’autant plus envers de très jeunes enfants qui y sont gravement sensibles. 

Veuillez agréer....

---------------------------------------------------

Avec cette expertise, plus coûteuse pour le Collectif, mais très détaillée ( elle nous donnera aussi les valeurs d'exposition des enfants liée aux radars de l'aéroport, au wifi dans l'école, aux équipement hertziens du quartier) nous aurons un bon point de vue sur la pollution hertzienne dans laquelle nos enfants évoluent tous les jours. Le rapport d'expertise sera opposable en justice.