Trois parents ont été reçus le 11 octobre par le secrétaire général de la préfecture, qui connait bien le dossier. Il nous a cordialement reçu et soutien notre action pour aboutir à un déplacement de l'antenne. Il nous a remis les résultats d'une mesure effectuée par l'Agence nationale des Fréquences la veille, à sa demande, dans l'école, le mercredi. Mesures dans les normes, comme d'habitude, les normes françaises étant ce qu'elles sont ( L'exposition maximale tolérée en France est de 100 FOIS supérieure à l'exposition maximale que recommande la commission européenne et toutes les associations...)

Malheureusement, le rapport montre que seuls trois points de mesure ont été pris... ce qui est ridicule pour des locaux de cette taille, et seulement dans l'école maternelle, au plus près du mat de l'antenne, zone qui est paradoxalement moins exposée, car l'antenne étant en hauteur, et les émissions se faisant avec un cone de 120°, cette zone est bien peu exposée comparativement au reste de la maternelle, et surtout à l'école primaire, dont les classes sont à hauteur des antennes.