3 parents du groupe scolaire de Ventabrun ont assisté le 12 décembre 2012 en Préfecture des AM, sous la présidence du Secrétaire général de la Préfecture, à une réunion de sécurité et concertation sur la téléphonie mobile, en présence des représentants des quatre opérateurs, de représentants de la Mairie de Nice et autres communes des AM, associations, et des services préfectoraux concernés. Un représentant de l'ANFR (Agence Nationale des Fréquences) était également présent.

La réunion a commencé par présentation des projets des 4 opérateurs, qui gèrent des milliers d'antennes sur les AM. Tous sont en train de prospecter de nouveaux sites (notamment le nouveau venu Free) et d'établir leur stratégies pour le déploiement de la 4G, qui rappelons-le, va multiplier les débits de 15 à 60 fois par rapport à la 3G, et le nombres de machines communicantes connectées aux antennes-relais. C'est donc l'annonce d'une pollution hertzienne accrue considérablement pour tous les riverains d'antennes ( et les utilisateurs de ces technologies).

Il est à noter qu'aucun opérateur n'a donné de détail sur son déploiement 4G, et qu'un des opérateurs a refusé d'aborder le sujet dans sa présentation. 

Il a été rappelé dans cette réunion qu'un nouveau protocole de mesure de l'exposition a été mis en place récemment, ce que demandaient les associations depuis longtemps, tellement le précédent était obsolète et trompeur. Ce protocole est à l'étude par les associations, qui attendent de nombreuses corrections donnant une meilleure idée de la pollution hertzienne, mais il y a de fortes chances qu'il soit encore imparfait, proximité des agences gouvernementales avec les opérateurs oblige....

L'opérateur Bouygues, opérant sur les antennes de Nice-Ventabrun appartenant à TDF, a indiqué qu'il n'avait toujours pas avancé sur la possibilité de déplacer l'antenne qui est devant la maternelle.

Les parents d'élèves du groupe scolaire de Ventabrun ont demandé à l'assistance et aux services de la préfecture de bénéficier de nouvelles mesures plus sérieuses que les précédentes, avec ce nouveau protocole, et en leur présence, afin d'éviter toute contestation.

En effet, les parents ont rappelé à l'assistance que les précédentes mesures ont été prises en dépit du bon sens: seulement 3 points de mesure pour un groupe scolaire entier, ce qui ne peut en aucun cas indiquer d'éventuels points chauds, mesures prises seulement dans l'école maternelle, dans un angle mort du faisceau hertzien issu des lobes latéraux et arrières des 2 antennes, alors que l'exposition est très grande dans les classes de primaire qui sont à la même hauteur que l'antenne.

La préfecture et l'ANFR ont pris note de notre demande d'être présents au moment des mesures.

En résumé, cette réunion a été aussi désagréable que les précédentes, les opérateurs ne se privant pas de mentir effrontément en pilonnant à tout bout de champ que les antennes-relais et la téléphonie sont sans danger, ce qui ne manque pas de sel quand on connait les milliers d'études scientifiques prouvant le contraire, et alors que l'OMS vient de classer les ondes de la téléphonie dans la catégorie 2B ( cancérogènes possibles). 

A suivre. La mobilisation des parents de Ventabrun est de plus en plus importante pour arriver à faire cesser ce danger sur nos enfants.

Abonnez-vous à la liste de diffusion pour rester informé.