Rentrée 2013-2014. Rien n'a changé:

.

Comme l'année dernière, comme depuis 12 ans, vos enfants et enseignants baigneront encore dans la pollution électro-magnétique des lobes latéraux et arrières des deux émetteurs de Bouygues. L'opérateur lançant les services de 4G, il est même probable que la densité de la pollution va augmenter sur la tête de nos enfants et enseignants. Ils sont plus que jamais en danger. 

.

Bouygues se moque de nous ouvertement, sans vergogne:

Revenons sur ces mesures de mai 2013, dont nous avons reçu le rapport officiel, signé de l'ANFR.

Dans les classes coté antenne, là où l'on captait jusqu'à 1,4 Volts par mètre sur les têtes de nos enfants en 2009 ( rapport de mesure officiel de 2009)  la valeur mesurée ce jour de juin 2013 est indétectable, "en dessous du seuil de détection de l'appareil" nous ont dit le technicien et le représentant de l'ANFR, devant des parents médusés. ( Appareil dernier cri, étalonné et certifié).

.

Incroyable ! 

.

Quelques salles plus loin, à 6 mètres de là, de l'autre côté du couloir, face aux autres antennes des autres collines, on a des taux normaux de réception, comme du 0,4 V/m, 0,6 V/m. Ces ondes proviennent d'antennes à plusieurs centaines de mètres de l'école. S'il n'y avait pas ces valeurs, on ne pourrait pas téléphoner correctement.

Le rapport de l'ANFR ne signale aucun étonnement sur ce fait: on est à quelques dizaines de mètres d'une antenne, et les ondes sont indétectables, on se demande comment font les gens pour téléphoner avec Bouygues près de cette école !!!

Comment analyser ces résultats de mai 2013 ? voyons, répétons les faits :

.

  • 2009: 1,4 V/m sur le 1800 mhz ( fréquence des antennes de Ventabrun et de la 4G de Bouygues) dans une classe de primaire, ce qui est beaucoup trop sur des enfants et enseignants qui passent des milliers d'heures et plusieurs années dans ce champ électromagnétique.
  • 2013: en dessous du seuil de détection dans la MÊME CLASSE. Alors que rien n'a changé au niveau des antennes.

.

La seule hypothèse valable est que Bouygues a coupé la puissance de ses antennes ce jour-là. Sans vergogne. C'est odieux, mais ce n'est pas la première fois que des opérateurs le font. Plusieurs associations dénoncent des manipulations de ce genre depuis des années, jusqu'au tribunal.

Comme nous étions étonnés ce jour-là devant cette absence d'ondes, les 3 parents témoins ont demandé au représentant de l'ANFR qui mesurait si l'opérateur pouvait baisser la puissance de ses antennes à distance: "ils peuvent le faire ou les éteindre à distance, d'un simple clic de souris" nous a t-il répondu.

.

Certes, avec ce rapport et ses mesures techniquement corrects, mais reflétant une situation truquée, le maire Christian Estrosi, celui qui nous refuse des mesures indépendantes depuis plusieurs années ( demandez vous pourquoi), va sûrement prétendre qu'il n'y a aucun danger pour les enfants. Il ne se privera pas de le dire, et profitera de la caution de l'ANFR pour le dire haut et fort.

On peut déja entendre ce qu'il vous dira probablement : " Selon le rapport de mesures de l'ANFR, agence officielle du gouvernement, à la suite des mesures effectuées à la demande des parents, grâce à l'intervention du secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes, tout est dans les normes, il n'y a aucun danger sur nos enfants, soyez donc rassurés, nous veillons à la santé de nos chers enfants dans les écoles de Ventabrun". Mais les parents ne sont pas dûpes de cette manipulation et de la façon dont on traite la santé de leurs enfants. Je rappelle qu'un maire est un élu, responsable de la santé publique dans les établissements publics qu'il gère et que le principe de précaution est inscrit dans la constitution française.

.

Bouygues qui a probablement éteint ces antennes ce jour-là et l'ANFR qui ne trouve rien à signaler, la mairie qui ne s'étonne pas non plus comment on passe de 1,4 V/m à "en dessous du seuil de sensibilité de l'appareil" ont pris un grand risque dans cette manipulation, car les prochaines mesures devront montrer que les ondes sont également "indétectables"...

.

On ne peut pas nous prendre pour des billes, ni au niveau de la mairie, ni au niveau de l'opérateur, espérant que nous allons nous lasser de vouloir protéger nos enfants contre les cancers et les graves perturbations de santé qu'ils risquent tous les jours. Nos enfants sont en danger, nos enseignants sont en danger. Cette situation doit cesser, et cette antenne de TDF opérée par Bouygues doit être démantelée.

.

Rejoignez-nous sur la liste de diffusion, et écrivez-nous ici