Il arrive un moment où l'on ne peut plus ignorer la réalité, et il serait temps que les parents, enseignants et personnels du groupe scolaire Ventabrun se réveillent.

Les ouvrages, les rapports scientifiques et les actions se succèdent dans le monde pour dénoncer ce scandale sanitaire en cours. Rappelons encore une fois qu'aucun réassureur dans le monde n'accepte de couvrir les risques liés aux ondes électromagnétiques, car tous savent qu'ils ne peuvent pas payer les dégats majeurs sur la santé des citoyens.

Dans un petit ouvrage de 128 pages, Carl de Miranda, diplômé de l'École polytechnique et de l'École Superieure d'Electricité, réussit l'exploit de tout expliquer de l'impact des ondes sur la santé et de montrer les moyens de s'en protéger le plus possible.

Rappelons, une fois de plus, que les deux écoles de Ventabrun sont dans le champ arrière et latéral des 2 antennes du pylone situé à 8 mètres de la cour de récréation de la maternelle et une dizaine de mètres des classes des deux écoles, que la dangerosité dépend de la distance, et que le pays le plus au fait de la modernité numérique depuis 20 ans, la Finlande, interdit les antennes de téléphonie à moins de 500 m des écoles...

En 2013, la 4G est arrivée et a multiplié l'irradiation de nos enfants et personnels !

Titre : Réduire les ondes électromagnétiques, c'est parti!.

128 pages. Edité par Jouvence Editions. Format : 17,5 x 1,1 x 13 cm. Prix : 6,90 euros.